Rechercher

C’est quoi la conscience christique ?

L’enseignement suivant est la traduction de l’énergie qui s’est présentée à moi pour donner une réponse, un angle de vue, par rapport à cette question :


Alors, c’est quoi la conscience christique ?



‘Regarde la croix.

Un axe de haut en bas, de bas en haut ; et un autre axe de droite à gauche, de gauche à droite.

La croix est le symbole de la conscience christique et elle signifie : présent partout, dans toutes les directions. Car rien ne peut exister en dehors de cette conscience car elle a tout ré-accueilli, accepté.


Cela implique plusieurs éléments qui vont être développés successivement les uns après les autres, pour simplifier l'explication.



croix, christ, conscience christique, amour, expérimentation, vie incarnée, lea, leadoussinet, enseignement, sagesse


1) Une étape de développement de la conscience


'La conscience christique est une étape de développement de la conscience, un degré d’ouverture, un pallier, un aboutissement sur notre chemin spirituel. Il inclut une notion de maîtrise.


Autrement dit :

- quand l’on transforme l’inconscient en conscient,

- ou encore, quand l’illusion se dissout pour révéler la vérité,

- ou, au plus on fait pousser des graines de conscience en soi,

- ou, au plus on alchimise le sombre en lumière,

- ou, au plus on a de prises de conscience,

- ou, au plus on dissout nos peurs et les filtres de l’ego pour se rapprocher de l’unité et de l’amour :

Alors au plus notre conscience grandit.


Qu’est-ce que cela veut dire qu’une conscience grandit ?

Cela veut dire qu’elle est capable de traiter de plus en plus d’informations en provenance de ce qu’elle expérimente.

On pourrait prendre pour exemple vos ordinateurs, les anciens modèles représentent une conscience plus rétractée (un seul programme ouvert, très lent), et les ordinateurs récents sont à l’image des consciences plus déployées : beaucoup plus rapides, beaucoup plus d’informations traitées, possibilité même d’ouvrir plusieurs programmes en même temps.


Une conscience christique est une conscience assez déployée pour pouvoir être sur plusieurs niveaux de conscience, ou plans, en même temps, sans que cela ne semble contradictoire, mais bien au contraire : complémentaire.'



conscience, évolution, expansion, vie incarnée, jeu en réseau, spiritualité


2) Le cœur et son But, au centre


'Tous ces niveaux sont complémentaires car au service d’un seul But : servir le centre, le cœur (c’est-à-dire là où se croisent les deux axes de la croix).

Toutes les équations énergétiques (qui suis-je ? quel sont mes aspirations profondes ? de quoi ce plan a besoin ? Quelle est ma place ici ? etc.), présentes sur chaque plan ou dans chaque dimension, se simplifient en une seule : l’équation de mon centre, de mon cœur.

C’est-à-dire : Comment aimer ?

Il n’y en a toujours eu qu’une seule, et tout le brouaha s’écroule sur lui-même de toutes les directions pour revenir au centre. Et donc, le cœur est silencieux, tout en même qu’il permet d’accéder à tout.

Accéder un niveau de conscience n’est plus énergivore car nous cessons d’aller à contre-courant (de nous-même, de la vie, des informations/de l’énergie sur ce niveau), se vivre aussi dans ce niveau de conscience devient une évidence. Alors être présent dans tous ces niveaux de conscience devient une évidence massive. Autrement dit, converger vers la reconnexion avec le tout, et faire de notre cœur le centre de cette expérience devient une évidence.'



amour, christ, conscience christique, empreinte christique, évolution des conscience, éveilleuse de conscience, chemin de vie, chemin d'éveil


3) Le cœur, ou l’enfant aux cerfs-volants


'Il est important de savoir que c’est notre cœur qui gère cela, comme un enfant qui organise avec ordre et fluidité des cerf volants de hauteurs de vol différentes (qui symbolisent les niveaux de conscience différents).

Et il est donc important de savoir que ce n’est pas notre mental qui gère cela, car assurément il ne le peut pas. Et si l’on essaye d’atteindre ce niveau de déploiement avec un mental un peu trop fougueux, cela va prendre l’aspect d’une plage très ventée pour l’enfant et ses cerfs-volants. Ils vont s’emmêler les uns avec les autres. On va potentiellement perdre pied momentanément, être bazardé de réalité en réalité.

Le mental est donc à sa place et sait avec confiance que le cœur gère parfaitement et le laisse faire, sans lutte mais au contraire : avec soutien.


Cet aspect pourrait presque donner l’impression de développer un don d’ubuquité, d’être présent partout, de capter les info


rmations sur les différents niveaux de conscience en même temps, sans avoir besoin de l’identifier intellectuellement avec le mental. Il s’agit plutôt de le sentir, de le vivre.

Nous comprenons que nous sommes bien plus qu’un simple être humain présent dans la 3D tout en aimant pleinement ce niveau et « ce simple humain dans la 3D », le premier, la base de tous les autres dans notre expérience en tant qu’humain, tel l’enfant qui tient tous les cerfs-volants.'


conscience christique, enfant intérieur, coeur, conscience du coeur, spiritualité, évolution des conscience, éveilleuse de conscience


4) Un karma régulé



'Les vies dites antérieures et parallèles parlent de la division d’une énergie mère (qu’on pourrait appeler l’être) dans plusieurs corps d’incarnation ; ceci afin de conduire de l’information en expérimentant. C’est-à-dire comme si un ordinateur (la conscience de l’humain incarnée) n’était pas assez puissant pour traiter autant d’informations que le niveau de l’être l’aurait souhaité. Il se divise alors en de multitude de consciences incarnées, ou ordinateurs, sans limite car assurément l’être est illimité. Chaque morceau ou chaque ordinateur, va expérimenter, va traiter de l’information pour lui.

Beaucoup d’ordinateurs, ou beaucoup de mémoires karmiques / vies dites antérieures, signifient que la conscience mère qui nous englobent souhaitait engranger beaucoup d’informations et créer des toiles de résonnance denses entre ces vies et leurs protagonistes, c’est-à-dire qu’elles/ils se soutiennent les uns/unes les autres ; comme plusieurs ordinateurs en train de plancher sur les mêmes sujets en même temps.

Quand la conscience christique s’active, cela signifie que le karma est majoritairement traité. Dit autrement : que les sujets planchés par tous ces ordinateurs en expérimentation s’approchent d’une résolution.'


expérience, vie incarnée, âme, conscience, être, évolution des consciences, christ


5) La résolution de l’équation : l’Amour


'Chaque sphère de vie -comme l’est la terre- est un espace où l’on peut conduire de l’information. C’est-à-dire que l’être incarnée que je suis est comme le protagoniste d’une pièce de théâtre, en train de jouer avec d’autres personnages, tout cela pour ressentir des émotions, qui une fois qu’elles nous ont pleinement traversées (telles de l’électricité traverse un circuit électrique) nous informent. En effet, à chaque fois que j’ai ressenti pleinement une émotion, j’ai une information que l’on appelle prise de conscience.

Dit autrement, notre conscience se déploie lorsque les différents niveaux la composant se nourrissent les uns les autres via ces informations conduites, ou ces clefs acquises, ou ces prises de conscience.

Chaque clef simplifie l’inconnue de notre équation : X - ou pourquoi je suis ici en train d’expérimenter ? - ou encore : mon But ? – ou encore comment aimer ?


À une étape de notre chemin spirituel, appelée la conscience christique, on a compris, même si on ne l’incarne pas encore, que la résolution de l’équation, c’est l’amour.

Juste cela.

Dit autrement : converger vers l’Amour, vers l’Unité.'


unité, amour, christ, enseignant, maitre spirituel, dieu


6) Être un exemple


'Autre évidence : l’autre est également un protagoniste, ou un ordinateur, déployé par une conscience mère, pour conduire de l’information. Je sais que nous voulons exactement la même chose : conduire de l’information en vivant pleinement nos expériences en tant qu’humain incarné pour converger vers l’Amour. À chaque fois qu’un protagoniste le fait, il rapproche en même tous les autres protagonistes de cette résolution.


Jésus, grand représentant de la conscience christique, n’a aucun mal à tendre son autre joue pour recevoir une claque. Il n’est pas question pour lui de se poser en victime qui subit en faisant cela, ou de recevoir gratuitement de la violence, mais plutôt : en maître créateur expérimentant au côté d’un autre maître créateur, il accepte de jouer avec cet autre pour conduire de l’information et revenir à la base de jeu en réseau auquel nous jouons.


En étant dans le monde, cet être christique inspire les autres, les fait revenir au fondement de l’expérience d’être incarné : conduire de l’information en vivant sa vie d’humain, tout simplement, pour petit à petit reconverger vers l’Amour.

Il devient naturellement une présence enseignante.

Autrement dit, servir son plus grand bien devient synonyme de servir le plus grand bien de tous, servir le plus grand bien d’une conscience mère, voire même de la conscience une.


Ces êtres christiques, de plus en plus nombreux dans la période que nous vivons, sont des ambassadeurs d’une ère nouvelle où le niveau de conscience sera beaucoup plus proche de l’amour, un retour à l’âge d’or, et où chacun sera au centre de son monde, de son propre univers, (comme le symbole de la croix) tout en collaborant étroitement et agréablement avec les consciences voisines (d’autres croix).


Bien sûr, il y a d’autres paliers de conscience beaucoup plus avancés que la conscience christique. La conscience christique en est seulement un ; mais un majeur par rapport au spectre de conscience sur lequel vous humains jouaient.


Tu comprends mieux pour le symbole de la croix ?

Christ = croix = retour au centre, au cœur = retour à l’amour = je sais que j’inspire tous les autres à se rapprocher de cela.'


jésus, prophète, enseignement, dieu, croix, conscience


7) La crucifixion


'Dans le récit de la crucifixion, l’acte en lui-même n’est pas à prendre au pied de la lettre. C’est tout autant que la croix un symbole extrêmement puissant, et pour le comprendre, il faut s’appliquer d’abord à aller plus loin que le sens objectif premier et la violence de cet acte de crucifixion.

Cela parle de Jésus cloué sur la croix, c’est-à-dire refaisant un avec ce symbole de la croix et tout ce qu’il représente (tout ce qui a été abordé plus tôt) ; c’est-à-dire Jésus incarnant pleinement sa conscience christique.

Cette crucifixion représente cet accomplissement.

Ce n’est pas un encouragement à mourir, ne tombons pas dans cette déduction simpliste. Ce symbole est au contraire un encouragement à vivre pleinement sa vie d’humain en se remettant au centre, en se rapprochant de l’amour et de la résolution de notre équation.

Et la mort de Jésus sur la croix veut symboliquement dire que ce modèle de conscience christique survit à la mort, à toutes les morts (vies antérieures), qu’il se met à exister en dehors des limites du temps et de l’espace, tellement il inspire et marque toute l’humanité (protagonistes ou ordinateur sen train de conduire de l’information). Tout comme l’histoire de Jésus, ou globalement des prophètes, dont on parle toujours aujourd’hui.


cruxifiction, jésus, spiritualité, conscience, chemin d'éveil


Merci d’avoir lu. Merci de travailler à la transmission de cette énergie, car elle n’est plus destinée à un seul, à un exemple, mais bien à tous.'



Plus de contenu unique :


💎 Lien vers Méditation Soin - S'ouvrir à la Conscience du Coeur